Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

11/01/2011

Un véritable amoureux de Venise

Philippe-Sollers_pics_180.jpgMalgré mon abhorration pour le groupe de critique littéraire auquel il appartient ("Tel quel") - car "la parfaite raison fuit toute extrémité..." - , Philippe sollers est un incontestable amoureux de Venise. Il publie un ouvrage, "Trésor d'amour" qui situe une partie de son intrigue dans la ville qui occupe nos rêveries. Invité du Grand Journal sur canal +, voici quelques-unes de ses répliques savoureuses :
- " Si vous croyez que Venise est un décor , laissez tomber"
- " Il y a deux Venise(s)... au moins."
- " Les amoureux peuvent rompre à Venise. Venise est une épreuve."
-"La société déteste l'indépendance que donne l'amour [...]. Il faut vivre clandestinement."artoff1120.jpg

Pas de rapport (apparent) mais signalons pour les amoureux de littérature et donc les amoureux de l'ambiguïté, le dernier film de Clint Eastwood, "Au-delà". Et aussi "Poupoupidou" avec la divine Sophie Quinton et L'excellent Jean-Paul Rouve...

Commentaires

Etonnée quand même que Philippe Sollers ne sache pas pourquoi la prison était appelée "les Plombs", qu'il ne connaisse pas le "gianduiotto" et ne sache pas non plus ce qu'est un "spritz", apéritif vénitien assez renommé, à Venise du moins. Bonne journée, a presto !

Écrit par : Maité | 11/01/2012

La dernière apparition de Sollers en public, à Paris. Il était ivre mort où donnait cette impression. il a passé son temps à injurier tout le monde, montrant ainsi sa véritable nature. TEL QUEL ? le meilleur élément du groupe des fondateurs, Jean-René Huguenin remarqué par Mauriac qui préfaça son journal, est mort comme Camus dans un accident de voiture. Sans doute eut-il orienté la revue et le mouvement vers toujours plus d'authenticité et de spiritualité. Sollers comme J-H Hallier sont restés et cela a donné le Tel Quel que nous connaissons. Mauriac ne s'y était pas trompé. Nous sommes débarrassés de Hallier, Sollers sévit toujours. Hélas pour ses détracteurs, dont je suis, le bougre a parfois du talent. Surtout quand il s'agit de Venise.

Écrit par : buderi | 26/01/2012

Les commentaires sont fermés.